Compléments alimentaires grossesse : se supplémenter pour la femme enceinte

Notre corps a besoin de différentes vitamines et minéraux pour fonctionner correctement. Et c’est d’autant plus vrai pendant la grossesse. Cependant, de récentes études ont mis en lumière le rôle spécifique de certains micronutriments chez les femmes enceintes. Dans l’article d’aujourd’hui, nous vous expliquons quels sont les compléments alimentaires à privilégier, aussi bien pour la santé de la future maman que de son enfant.

L’importance de la B9 (acide folique)

L’un des premiers compléments alimentaire grossesse conseillé aux femmes enceintes est la vitamine B9. En effet, une carence en vitamine B9 peut avoir des conséquences néfastes sur le développement de l’enfant. C’est pour cela que l’on conseille de se supplémenter en acide folique (la vitamine de synthèse), notamment pour diminuer les risques de certaines affections comme la spina bifida (une anomalie du tube neural). Ou encore des malformations comme le bec de lièvre.

Compléments alimentaires grossesse : lesquels choisir pour la santé de maman et bébé.

Cependant, la vitamine B9 n’a pas seulement un rôle important dans son développement physiologique. Elle permet également de favoriser le développement comportemental de votre enfant. Et notamment l’apprentissage du langage ou la diminution des risques d’hyperactivité. La vitamine B9 intervient également dans son intelligence émotionnelle, et rendra votre bébé plus résilient.

L’acide folique pour réduire les risques de naissance prématurée

De récentes études ont également démontré que prendre un complément alimentaire grossesse riche en acide folique, et notamment pendant le premier semestre, permettrait d’améliorer le développement neuronal du fœtus. Mais aussi de réduire de manière significative les risques qu’il naisse prématurément.

Pour profiter de ses bienfaits, il est conseillé de prendre 0,6 mg de vitamine B9 par jour pendant la grossesse. Puis de réduire progressivement cet apport total à 0,5 mg pendant que vous allaitez. Il s’agit de plus d’un excellent traitement prévenir, conseillé aux femmes qui sont en âge de procréer pour éviter les risques de malformation. En effet, beaucoup de femmes ignorent pendant les premières semaines de leur grossesse qu’elles sont enceintes.

La vitamine D pendant la grossesse pour prévenir l’autisme

Autre complément alimentaire très important pendant la grossesse : la vitamine D. Chez la future maman, comme chez l’enfant, cette dernière présente de nombreux bienfaits, dont le plus connu à ce jour est de réduire les risques d’autismes.

En effet, de nombreuses études ont établi des liens évidents entre la vitamine D et l’autisme. En effet, les femmes ayant une alimentation riche en poisson (une excellente source de vitamine D) donneraient naturellement moins naissance à des enfants autistes. Idem pour celles qui vivent dans des régions ensoleillées, les rayons UVB étant porteurs de vitamine D. On a également remarqué qu’à la naissance, les enfants autistes étaient très souvent carencés en vitamine D.

Pour éviter ces risques, il est donc tout naturellement conseillé aux femmes enceintes de prendre de la vitamine D et pallier ainsi à une éventuelle carence. D’autant plus qu’il s’agit d’un traitement très accessible et peu coûteux.

La vitamine B9 (ou folate) aurait également les mêmes effets sur la prégnance de l’autisme chez le nourrisson (et les enfants de moins de 6 ans). Associées, ces deux vitamines feraient chuter les risques de tout de même plus de 40 %.

Les autres indispensables pendant la grossesse

D’autres compléments alimentaires sont également recommandés pendant la période de la grossesse. Voici tout ce que vous devez savoir à leur sujet.

Le fer

Le fer est un oligo-élément indispensable à notre santé. Une anémie (ou carence en fer) peut se traduire par une fatigue chronique, ou un essoufflement anormal après l’effort. Détectable très facilement grâce à un test sanguin, elle est souvent diagnostiquée chez les femmes ayant un régime alimentaire végétarien ou ayant connu des grossesses rapprochées ou nombreuses.

Si le fer est si important, c’est qu’on en trouve dans les globules rouges et qu’il permet d’oxygéner nos organes, mais aussi et surtout notre fœtus et le placenta. Une femme enceinte aura donc besoin de plus de fer, d’autant plus que son volume sanguin va augmenter pendant ces 9 mois. Cela permettra également de constituer les réserves de son nourrisson, qui les conservera pendant le premier semestre de sa vie.

Vous pouvez parfaitement vous supplémenter en fer pour éviter les risques d’anémie. Mais aussi aller en chercher dans votre alimentation. Comme vous l’aurez certainement compris, on en trouve principalement dans les protéines animales, à commencer par la viande rouge (bœuf, agneau et gibier). Mais aussi la volaille et les poissons et fruits de mer. Pour les végétariens, notre conseil est de faire le plein en légumineuses et céréales complètes. Sachez cependant qu’elles sont beaucoup moins faciles à assimiler par le corps humain.

Attention cependant aux effets secondaires du fer. Chez certaines femmes enceintes, il peut provoquer des nausées et vomissements. Dans ce cas, arrêtez de prendre vos multivitamines si elles sont composés de fer. Vous pourrez les remplacer très facilement avec un complément à base de vitamines D ou B9, en particulier pendant le premier trimestre où les besoins en fer des femmes enceintes ne sont pas plus importants.

La vitamine C

Si vous voulez que votre corps absorbe correctement le fer, vous avez besoin de lui apporter suffisamment de vitamine C. C’est d’ailleurs pour cela que l’on en trouve très souvent dans les multivitamines prénatales. Vous pouvez aussi en trouver dans les agrumes (comme l’orange, le citron, etc.). Ainsi que dans le poivron, le brocoli, ou encore la tomate.

Le calcium

Pendant toute la durée de votre grossesse, votre fœtus va développer son squelette. Et pour que bébé ait les os, mais aussi les dents solides, vous avez besoin de lui apporter des quantités plus importantes de calcium. C’est en effet dans vos réserves (que vous constituez via votre alimentation) qu’il va aller puiser.

Quel complément prendre quand on est enceinte ?

Vous pouvez bien sûr trouver du calcium dans votre alimentation. Et en particulier dans les produits laitiers (comme le lait, le fromage ou les yaourts). On conseille d’ailleurs de boire 2 tasses de lait par jour aux futures maman. Mais les vegan pourront se tourner vers une boisson au soja, ou le tofu enrichi. Certains légumes vers (comme l’épinard, le chou vert et chinois et le fenouil) ainsi que légumineuses sont également d’excellentes sources de calcium. Des compléments alimentaires grossesse comme la spiruline ou la klamath vous permettront également d’éviter les carences.

Les oméga-3

Les femmes enceintes ont également besoin de plus d’oméga 3 que la normale. Ces acides gras permettent non seulement de préserver sa santé et celle du fœtus, mais ils participent à son développement (notamment neuronal et oculaire). Il permettrait également de booster le moral de la future maman, pendant et après la grossesse.

Le problème est que nous en puisons relativement peu dans notre alimentation. En effet, les meilleures sources en oméga 3 sont les poissons gras (comme le saumon, ou les sardines), ainsi que les huiles végétales. Pour empêcher les carences, il fait donc sens de se tourner vers les compléments alimentaires grossesse.

Pourquoi prendre un complément alimentaire grossesse multivitaminé ?

Vous l’aurez compris, vous aurez besoin de surveiller vos apports nutritionnels de près pendant la grossesse. C’est pour cela qu’il peut paraître plus simple de prendre des multivitamines prénatales. Notre conseil est de privilégier uniquement les marques qui vous apporteront entre 0,5 et 1 mg d’acide folique, et les autres vitamines à des doses au moins égales aux apports journaliers recommandés.

Evitez par contre ceux qui contiennent du cuivre, car ils peuvent se révéler oxydant. Limitez également votre prise de compléments alimentaire fer à un cas avéré de carence (anémie).

Attention aux risques pour la santé de la maman et du bébé

Que manger pendant la grossesse ?Il est aussi important de tenir compte des risques que présente les compléments alimentaires grossesse. Ce marché en plein boom (avec plus de 600 produits actuellement disponibles) attirent en effet les fabricants et revendeurs peu scrupuleux. D’autant plus que plus de 3 femmes sur 4 en consomment durant le dernier trimestre de leur grossesse.

En effet, les autorités sanitaires mettent régulièrement en garde les futures mamans des dangers que peuvent représenter ces compléments. Ils représente ainsi 5 % des signalements annuels. Prenez donc le temps d’en discuter avec votre médecin traitant qui pourra vous renseigner sur leur utilité, mais aussi sur leurs potentiels effets secondaires (comme on a pu le voir avec le fer).

Respectez toujours la posologie !

Pour finir, et cela vaut pour absolument tous les compléments alimentaires, il est très important de suivre la posologie indiquée par le fabricant. En effet, si une carence peut être dangereuse, une consommation excessive d’un nutriment en particulier aura elle aussi de graves conséquences sur votre santé et celles de votre enfant. On peut reprendre encore une fois le cas du fer, dont vous devez absolument éviter la surcharge. Pour cela, on s’en tient à la durée de traitement préconisé, et on ne force jamais les doses conseillées.

Lire également :

Commenter